273183681 3197285017170056 2429271322568924013 n

Voici pourquoi l’Égypte n’a JAMAIS perdu une séance de pénalty en CAN depuis 1984

La séance des tirs au but, est une épreuve technique, mais pas de chance. Elle se prépare comme un match de 90 min tant sur le plan tactique que psychologique.

Lorsque l’Egypte sait qu’elle a moins de qualité que l’équipe en face, elle va gérer le match et amener l’adversaire dans un domaine qu’elle maitrise le mieux à savoir l’épreuve des tirs au but.

Malheureusement la plupart des équipes commencent à préparer les séances des penaltys au second tour de la compétition. Cependant les penaltys font partie de l’ADN des Egyptiens, ils l’utilisent comme arme fatale à partie de la phase des 8e de finale.

Avant même la compétition, ils ont un gardien spécialiste des tirs au but ( Ne soyez pas étonné de voir un gardien rentrer pendant la prolongation, tout est préparé).

Les Clubs phares du championnat Egyptien ont des instructeurs pour préparer le Gardiens de but ainsi que les joueurs aux penaltys

Ceux qui disent que la période des tirs au but est une période de la chance me font trop rire. Avez-vous vu la technicité des pharaons aux tirs au but ?

Le deuxième joueur a marqué avec la stratégie du tir au but appelée 𝗣𝗔𝗡𝗘𝗡𝗞𝗔. C’est une manière spéciale de tirer un pénalty inventée par le footballeur international tchèque ATONIN 𝗣𝗔𝗡𝗘𝗡𝗞𝗔 qui a joué de 1968 a 1985.

𝗣𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗺𝗶𝗹𝗶𝗲𝘂 𝗼𝗳𝗳𝗲𝗻𝘀𝗶𝗳 𝘁𝗰𝗵𝗲̀𝗾𝘂𝗲, 𝗶𝗹 𝗳𝗮𝘂𝘁 𝗿𝗲𝘁𝗮𝗿𝗱𝗲𝗿 𝘀𝗮 𝗳𝗿𝗮𝗽𝗽𝗲 𝗲𝘁 𝘀𝗶𝗺𝗽𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗼𝘂𝗹𝗲𝘃𝗲𝗿 𝗹𝗲 𝗯𝗮𝗹𝗹𝗼𝗻. 𝗘𝗻 𝗿𝗲𝘁𝗮𝗿𝗱𝗮𝗻𝘁, 𝗹𝗲 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗶𝗲𝗻 𝘀𝗲 𝗷𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗮𝘃𝗮𝗻𝘁 𝗹’𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗯𝗮𝗹𝗹𝗲, 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝘁𝗶𝗿𝗲𝘂𝗿 𝗻’𝗮 𝗾𝘂𝗲-𝗮̀ 𝘁𝗶𝗿𝗲𝗿 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝘀𝗲𝗻𝘀 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝘁𝗿𝗮𝗷𝗲𝗰𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗱𝘂 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗶𝗲𝗻. 𝗣𝗼𝘂𝗿 𝗔𝗡𝗧𝗢𝗡𝗜𝗡 𝗣𝗔𝗡𝗘𝗡𝗞𝗔, 𝘂𝗻 𝗴𝗮𝗿𝗱𝗶𝗲𝗻 𝗾𝘂𝗶 𝗽𝗹𝗼𝗻𝗴𝗲 𝗱’𝘂𝗻 𝗰𝗼̂𝘁𝗲́ 𝗻’𝗮 𝗽𝗮𝘀 𝗹𝗲 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗵𝗮𝗻𝗴𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗷𝗲𝗰𝘁𝗼𝗶𝗿𝗲.

ANTONIN 𝗣𝗔𝗡𝗘𝗡𝗞𝗔. l’a appris plusieurs fois à l’entraînement avant de l’appliquer officiellement. Et c’est resté dans le monde footballistique. 𝗭𝗜𝗡𝗘𝗗𝗜𝗡𝗘 𝗭𝗜𝗗𝗔𝗡𝗘 l’appliquait aisément, ainsi que le Burkinabè . 𝗔𝗥𝗜𝗦𝗧𝗜𝗗𝗘 𝗕𝗔𝗡𝗖𝗘́.

Arrêtez d’inculquer la culture de l’échec et de la paresse aux gens en leur disant que; c’est la chance qui gagne un match de football. Le football, ce n’est pas la LOTTERIE, c’est fou de croire au contraire. Si vous tirez moins fort que ma grand mère ou sans stratégie comme les IVOIROIS et les CAMEROUNAIS l’ont fait, ça n’ira nulle part.

LE FOOTBALL NE SE JOUE PAS QUE SUR LE TERRAIN, FAUT SE DONNER TOUTES ÉVENTUALITÉS QUELQUES SOIT LA MANIÈRE POUR ATTEINDRE SONT OBJECTIF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *