images 8

Une plainte officielle déposée auprès de la FIFA : Le sélectionneur de l’Algérie risque désormais gros

Le sélectionneur de l’Algérie Djamel Belmadi risque vraiment gros après ses récentes déclarations dans lesquelles il s’est attaqué au gambien Bakary Gassama, l’arbitre qui a officié le dernier match entre les « Fennecs » et les « Lions Indomptables », comptant pour les barrages mondialistes.

« On ne laissera plus jamais un arbitre venir et mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas du tout aimé, le lendemain, de voir cet arbitre, confortablement installé à l’aéroport d’Alger dans les salons, boire un café et un mille-feuilles. » avait lancé l’ancien joueur de Manchester City.

Les insinuations de Djamel Belmadi ne sont pas passées inaperçues, puisque la Fédération Camerounaise de football (FECAFOOT) puis la Fédération gambienne de football (GFA) ont déposé une plainte auprès de la commission d’éthique de la Fédération internationale de football (FIFA).

Toujours aussi impulsif, le sélectionneur des « Fennecs » pourrait être sanctionné par la FIFA, surtout que ses déclarations ont dépassé le cadre sportif.

Pour rappel, la sélection algérienne retrouvera la compétition en mois de juin prochain avec une première confrontation devant l’Ouganda, avant donner la réplique,  en déplacement, à la Tanzanie, pour le compte des qualifications à la CAN 2023. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *