273022963 6925148447555412 6012918013943134651 n

Un enseignant chercheur interpelle le procureur de la république sur les dernières sorties de Makosso

Au procureur de la République Adou Richard, notre pays est dans une faillite morale avancée il faudra courageusement y mettre fin.

Sommes-nous devenus un Etat quelconque monsieur le Procureur? Des anti-modèles pourrissent la vie de nos enfants, des concitoyens et ont plus de lisibilité en Côte d’Ivoire. Un vaurien empoisonne les relations entre deux États en faisant huer notre équipe nationale et fait faire de notre drapeau, de notre équipe nationale, ces symboles de la République des torchons et après court s’asseoir dans un stade camerounais avec des selfies et débite des injures à l’endroit des ivoiriens on l’interpelle monsieur le Procureur.

Ne pas le faire c’est ouvrir la boîte de Pandore. Un bouffon qui insulte tous les ivoiriens et les met au défi en nous disant qu’ il vient aujourd’hui et celui qui a des couilles vienne l’accueillir à l’aéroport et même pousse l’outrecuidance à demander qu’on lui retire sa nationalité ivoirienne, qu’il prendra celle du Cameroun et il n’y aura rien me choque terriblement. Il faut être en Côte d’Ivoire qui semble devenir un État quelconque pour voir ça.

Où se trouve la Côte d’Ivoire des valeurs et de l’ordre. La loi ne condamne t-elle pas ceux qui se comportent ainsi?

On ne peut pas faire ça au Nigeria et au Burkina Faso et au Ghana près de nous monsieur le Procureur. Ici, on les a appelé pompeusement influenceurs et ont a légitimé leurs actions. C’est grave. Monsieur le Procureur, une nation au sortir d’une guerre s’éduque par le droit. Prochainement leurs actions ne se limiteront pas à faire huer des ivoiriens et leur drapeau dans un stade mais à porter atteinte à leur intégrité physique et morale. Nous l’avons échappé bel au Cameroun.

Quand un pays est dans une faillite morale c’est ainsi que les choses se passent. Vous devrez mettre de l’ordre monsieur le Procureur. Quand on a frôlé la catastrophe au Cameroun, quand on a frôlé une incidence diplomatique avec le Cameroun, quand on a mis aussi dangereusement en cause la vie des ivoiriens et fait bafouer les symboles de la République, dans un pays normal on est interpellé par le Procureur de la République.

Les compétence d’un procurer de la République vont au delà du milieu politique. Le civisme quand en faisons- nous? J’ai coulé des larmes quand j’ai vu notre hymne nationale et notre drapeau être réduits à des objets quelconque, à des torchons. C’est une première dans ce pays. l’Ivoirien si fier dit apporter la riposte aux camerounais en 2023 à sa CAN.

C’est maintenant monsieur le Procureur que vous devrez réagir, anticiper sur les incidents futurs afin de ne pas ternir l’image de notre CAN l’état y a consenti d’énormes moyens. Anticipez en interpellant ce délinquant notoire. Houphouët-Boigny ne l’aurait jamais permis.

La Côte d’Ivoire mérite mieux. Si ce individu n’est pas interpellé par vous en tant qu’auteur des invectives que la Côte d’Ivoire a vécues au Cameroun je n’accorderai plus jamais un crédit à notre appareil judiciaire je la regarderai autrement et pour l’universitaire que je suis ce n’est pas bon du tout.

Je n’ai pas deux pays lui peut être. Donc il peut cracher sur la Côte d’Ivoire. La nationalité ivoirienne se mérite. Souvent nous avons honte d’être ivoiriens Monsieur le Procureur, je vous regarde réagir il est de votre responsabilité de le faire. Il faut une limite à toute chose dans une République. Notre pays n’est pas et ne doit pas être un pays quelconque. La Côte d’Ivoire ne mérite pas ça.

Coulibaly Dognima

Enseignant-chercheur

à l’université Félix Houphouët-Boigny.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *