279890283 1487219775073136 692591308820119656 n

Sélectionneur national de Côte d’Ivoire: Kolo Touré, Le début d’un copinage en cours..

Les vieilles habitudes ont la peau dure. Et encore plus en Côte d’Ivoire. Après la cooptation de Sabri Lamouchi il y a quelques années et celle de Patrice Beaumelle récemment par copinage, on s’apprête à refaire la même erreur : prendre Kolo Touré comme entraîneur adjoint pour la sélection nationale.

Nous n’avons rien contre Kolo, champion d’Afrique 2015, mais pourquoi vouloir le récompenser pour son soutien, même muet à Idriss Diallo , au lieu de l’engager pour son vécu et son expérience dans le coaching de haut niveau ? Il n’est pas encore dans les starting-blocks qu’on nous annonce à cor et à cri le dépôt de sa candidature pour ce lundi.

Pourquoi cette communication à géométrie variable pour les techniciens locaux? Touré est-il le seul ivoirien à déposer son dossier ? Pourquoi pas la même communication pour Haidara Souhalio ou tout autre ? Mieux, entre Kolo et Haidara, qui a les épaules pour tenir en tant qu’adjoint actuellement ? Soyons logique si nous ne voulons pas griller un futur bon technicien ( Kolo).

Nous ne sommes pas en politique pour récompenser des compagnons de lutte mais bien au foot où la valeur sur le terrain compte. Les Ivoiriens veulent que la CAN organisée à domicile dans un an, s’il n’y a pas de glissement, reste sur leur sol.

Pourra-t-on y parvenir en associant forcément un expatrié, coach principal recruté, et un adjoint local, lui aussi recruté, qui pourraient ne pas avoir la même vision ? On va droit dans le mur avec ce duo probablement incompatible à venir. Il est encore temps de faire machine arrière. Laissez le coach principal choisir son adjoint local lui-même, s’ils sont compatibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *