272828455 1636680113363249 7217766603277208453 n

Satoshi Nakamoto, le père du Bitcoin est de retour!

Si d’habitude on nous expose plusieurs modes d’usurpation de l’identité de Satoshi Nakamoto, cette fois-ci nous nous retrouvons face à une information qui laisserait le grand nombre bouche bée. En effet, le père du Bitcoin, ou du moins son compte, s’est manifesté décembre dernier.

Une publication datant de la veille de Noël.Le jour du 24 décembre 2021, une étrange publication provenant du compte de Satoshi Nakamoto (celui avec lequel il a annoncé le projet Bitcoin en février 2009) mettait en avant le message suivant :

« Après 13 années d’évolution des systèmes de paiement décentralisés, nous sommes arrivés là où nous sommes, l’ère des NFT. Vous pouvez trouver mes NFT pour ce poste-ci :… »

À travers ce message, nous apprenons que Satoshi Nakamoto suit de près le progrès des paiements numériques décentralisés, lesquels se basent sur la technologie blockchain, et ne reste pas indifférent au boom des NFT.

Cette série de publications lève également la voile sur les NFT créés par ce personnage mystérieux. Ces certificats concernent trois produits, à savoir :

– le NFT du post de la plateforme de publication du message du 11 février 2009 ;– le livre blanc de Bitcoin ;– la sortie du message enregistré dans le genesis block (ou le premier bloc).

Pour ce qui est de la vente de ces NFT, Satoshi Nakamoto a opté pour le système d’enchères et a fixé le prix de départ à 67 ETH, soit environ 200 000 dollars américains. Dommage que pour le moment, aucune offre n’ait été mentionnée par OpenSea.

Encore des détails : les tokens sont de la norme ERC-1155 et seul l’un d’entre les NFT proposés dispose de métadonnées figées (mentionnant qu’il a été écrit dans la blockchain le jour du 19 décembre 2021 à 17h14).

Nakamoto, le nouveau parrain des NFT ?

Bien que certains observateurs puissent attester l’authenticité de ce compte appartenant à Satoshi Nakamoto, beaucoup mettent en doute la véracité de la manœuvre. Une hypothèse de piratage des identifiants du compte parent n’est pas à écarter.

N’a-t-on pas hacké son adresse e-mail principale en 2014 ?

Le prix de départ pour les enchères de cette collection de NFT inquiète également. 200 000 dollars ? Satoshi Nakamoto serait-il devenu pauvre par les temps qui courent ? Or, on sait que cet homme est l’heureux propriétaire de 1,1 million de bitcoins, soit plus de 60 milliards de dollars en monnaie fiat. Un crésus aurait agi autrement.

Ce qui nous permet de conclure qu’un mythomane aurait pris les rênes des identifiants autorisant l’accès à la plateforme. Et pour monétiser ce forcing, il crée des NFT qui, logiquement, se vendraient en un rien de temps vu l’attachement des crypto-enthousiastes à ce célèbre personnage de la blockchain.

Satoshi Nakamoto est adulé dans la cryptosphère : à plusieurs reprises on lui vole son identité, des fois on lui vole ses identifiants. Son butin cryptographique serait probablement la prochaine cible des chasseurs de trésor, si l’on tient compte de la succession des attaques émises à son encontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *