275517759 170806575286534 1845437617970456300 n

PSG : L’Equipe allume les supporters, le clash éclate !

Dans un long édito dans le quotidien L’Equipe, Vincent Duluc a stigmatisé les supporters parisiens qui ont sifflé Neymar et Lionel Messi. Pour les fans du PSG, le journaliste se trompe de combat.

Le Parc des Princes n’était pas d’humeur badine dimanche midi au moment où le Paris Saint-Germain retrouvait ses supporters suite au désastre vécu quelques jours avant à Santiago-Bernabeu. Et Lionel Messi et Neymar ont rapidement compris qu’ils étaient dans le collimateur des supporters, les deux stars étant conspuées à chaque fois qu’elles touchaient le ballon. Pour de nombreux observateurs, l’attitude des fans du PSG est un crime de lèse-majesté, ces derniers étant féroces avec deux joueurs, et surtout Leo Messi, qui ont marqué l’histoire du football. Ce lundi, dans les colonnes de L’Equipe, Vincent Duluc écrit un édito au vitriol contre ceux qui ont ainsi osé siffler Messi et Neymar en le titrant « Les sifflets de la honte ». « La foule du stade reproduit parfois les mécanismes du harcèlement scolaire et numérique, elle a un seul avis et ne le partage pas, mais l’impose.

Les Lyonnais, dimanche, ont crié « mouillez le maillot » un jour de pluie, c’était presque drôle, au moins (…) Il y a huit jours, de passage à Tottenham, on a assisté au retour de Dele Alli sous le maillot d’Everton, et c’était l’une des plus belles scènes de la semaine : un stade debout pour l’ovationner, sa chanson juste avant son entrée en jeu, la reconnaissance d’un ancien enfant du club, la mémoire de la communauté. En Angleterre, dimanche, Gary Lineker a eu du mal à se remettre de ces images de Lionel Messi hué par le Parc à chaque touche de balle.

Ici aussi et partout ailleurs. On a passé notre temps à nous demander si Messi était plus grand que le PSG, et, au bout de la saison, on sait maintenant que ses supporters sont plus petits », écrit notamment l’expérimenté journaliste de L’Equipe. Lionel Messi ne s’implique pas au PSG, critiques interdites ?PSG fans can do better! 🙁pic.twitter.com/nFyl2x86Wj— Leo Messi 🔟 (@WeAreMessi) March 13, 2022Face à cela, des lecteurs du quotidien ont rapidement fait comprendre à Vincent Duluc, sous son édito en ligne, qu’ils n’avaient pas du tout sa vision des choses.

« Blah blah blah. Mon cher, je suis supporter depuis 1992. Messi a foiré. Raté un péno. Et il est insipide sur le terrain. Ne donne rien alors qu’on a été super indulgents depuis des mois et l’avons accueilli comme un roi. Il donne quoi??? », écrit Theo Canada, tandis que La Old School se fait ironique : « Sifflets de la honte ? Mais les journalistes taillent Paris à longueur d’émissions, d’articles. Quand tu supportes cette équipe depuis 92 ou plus. Que toute la France était Marseillaise, que tu t’es tape des stades vides, des déplacements, les joueurs en carton, que tu entends les insultes et depuis 2010 tu supportes la jalousie comment veux-tu accepter Barcelone, Madrid sans te sentir trahi. Moi je m’en fiche des LDP, mais au moins je veux des mecs qui se battent avec et pour nous. » Et si cela ne suffit pas, un autre abonné de L’Equipe en rajoute : « Duluc a du mal à se positionner entre le respect dû à un immense joueur, et la politique générale de recrutement du PSG, qui s’avère calamiteux au final, au vu de ses résultats consternants dans la compétition visée depuis le début par ses dirigeants, la Champions League.

Il nous pond donc un texte très ”Dulucien”, c’est à dire très diplomatique, dans son style et dans son contenu. Faut pas se fâcher avec le senior Duluc… »

Sur le site de PSG Community, qui comme son nom l’indique regroupe les supporters du Paris Saint-Germain, on a la dent dure contre le journaliste, estimant qu’à force d’idéaliser le football anglais, il avait oublié ce que les stades de Premier League étaient devenus. « Renouant avec la plus belle tradition du journal pour lequel il travaille, Vincent Duluc se fend d’un édito cinglant et vengeur pour fustiger l’attitude des supporters Parisiens, coupables à ses yeux d’avoir commis le crime de lèse-majesté d’avoir sifflé son équipe et plus particulièrement le plus grand joueur de tous les temps (…)

Je ne crois pas qu’aucun supporter de ce club ne prenne beaucoup de plaisir à siffler Messi, ou même Neymar. A titre personnel, je n’approuve pas. Mais comment faire semblant de ne pas voir que ce n’était pas Messi qui était sifflé hier, mais bien tout ce qu’il représente de la politique sportive conduite par notre direction depuis tant d’années (…) Lineker est choqué ?

La belle affaire. Lineker a peut-être oublié qu’il était dans un pays dans lequel les supporters n’existent plus. Votre journal a beau nous faire croire chaque match de Ligue des Champions à Anfield que les poils s’hérissent lorsque s’entonne le « You’ll Never Walk Alone », cela fait bien longtemps que n’importe quel quidam a constaté que les stades anglais s’étaient vidés de tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à un supporter de foot (…)

Peut-être que le grand Gary a oublié que le supporter pouvait encore avoir son mot à dire, un certain pouvoir de nuisance et qu’aucun d’entre nous n’a envie d’avoir un Parc des Princes qui ressemble à l’Etihad Stadium », écrit de son côté Ben Labarthozic au nom de PSG Community.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *