kpakpato mag.com 70

Procès d’Ousmane Sonko, le Sénégal en feu (VIDEO)

Ce mercredi 16 mars, des séries de manifestations ont été notés un peu partout sur Dakar et dans certains régions du Sénégal. Le Sénégal risque de replonger dans le chaos !

A Dakar, le procès pour diffamation contre l’opposant sénégalais Ousmane Sonko a été renvoyé pour la 3ème fois. La prochaine audience est prévue le jeudi 30 mars. Avant cette annonce, des échauffourées ont opposé de jeunes Sénégalais et les forces de l’ordre.

Selon nos confrères de Pulse Sénégal, les sénégalais sont sur le point de revivre les évènements de mars 2021. Ce jeudi, jour de procès du leader de l’opposition Ousmane Sonko et du ministre Mame Mbaye Niang, des affrontements ont éclaté entre les jeunes patriotes et les forces de l’ordre. A Pikine, Médina, Parcelles Assainies et sur la Vdn, on note une vive tension.

A médina, de jeunes manifestants pour Ousmane Sonko croisent le fer avec des nervis armés de gourdins et de machettes recrutés, selon certains témoignages, par le maire de la Médina, Bamba Fall.

Des bus Dakar Dem Dikk et des voitures de police ont été caillassés et calcinés. L’on a assisté à des scènes de violences inquiétantes. Dans certains localités, des jeunes ont brûlé des pneus sur la route nationale.

Le procès de Ousmane Sonko et Mame Mbaye Niange s’est déroulé au Tribunal de Grande Instance de Dakar. Au même moment, des jeunes ont envahi les rues de Dakar pour manifester leur colère suite à l’exfiltration du leader de Pastef par les forces de l’ordre.

En effet, ce matin, alors que le leader de Pastef se rendait au Tribunal accompagné de son cortège, il a été extrait de force du véhicule de son avocat en compagnie du député Guy Marius Sagna. Malmené et conduit de force dans une voiture de la Bip, Ousmane Sonko a été une fois de plus victime des sévices de la justice.

Et ces mêmes scènes de violences ont été notées à Ziguinchor, Tamba et à Mbacké. Une situation qui risque de paralyser tout le pays.

Ousmane SONKO

<<Depuis que les FDS m’ont déposé chez moi, je suis sujet à de terribles vertiges, je souffre de douleurs au bas ventre et j’éprouve des difficultés respiratoires. Nous avons appelé la SUMA ASSISTANCE, mais depuis plus d’une heure, la police a bloqué leur ambulance au rond point et leur refuse l’accès à mon domicile. Macky Sall se livre ouvertement à une énième tentative d’assassinat sur ma personne.>>

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *