eliminatoires mondiale 2022 civ malawi conference de presse de patrice beau m3s6vu7mkl

Match Côte d’Ivoire – Sierra Leone, Le coach Ivoirien décline toute responsabilité

Mine d’enterrement, visage fermé, Patrice Beaumelle fait un effort surhumain, pour respecter le protocole de la CAF. Il doit répondre aux questions des journalistes en conférence de presse à la fin du match.

Des journalistes qui tentent d’établir sa responsabilité dans la gestion de son groupe, dans les changements en fin de match. En cassant lui-même la colonne vertébrale de son équipe, à vouloir donner du temps de jeu à chacun de ses joueurs.

Le technicien français se défend tant bien que mal. Mais il sait, au fond de lui-même, qu’il ne convainc pas ses interlocuteurs. Ces derniers posant les mêmes questions sous différentes formes. Sur l’action de but égalisateur de la Sierra-Leone dans le temps additionnel, Patrice Beaumelle est plutôt fataliste: « Aucun entraîneur au monde ne peut prévoir ce fait de match. Le gardien a le genou douloureux. Il pleurait. Il a été impérial ce soir. Il a fait un très grand match. Il ne méritait pas ça. ».

Certes, Badra Ali fait un match clean, jusqu’à cette faute fatale. Une passe en retrait du nouvel entrant en jeu, Kossonou. Une balle appuyée. Le gardien ivoirien veut éviter le corner. Il fait un plongeon spectaculaire. Malheureusement, le ballon lui file entre les gants, son genou, selon les premières informations se bloque. Que de bonheur pour les Sierra Léonais. Ils reviennent au score et se relancent dans le groupe ( 2-2).

Lire aussi CAN 2021, Les joueurs de L’Équipe Sierra-Léonaise prêt à tous les sacrifices

Les journalistes visent aussi le paternalisme du sélectionneur ivoirien a l’égard de certains joueurs qui ont des attitudes de sénateurs dans l’équipe. Il s’en défend : « Sincèrement, je ne fais aucune sympathie pour Franck Kessié ou un autre. J’essaie de concerner tout le monde. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *