Les équipes de secours continuent de chercher des survivants après l’attaque russe contre un hôpital pour enfants en Ukraine.

Ce mardi (9), plusieurs travailleurs s’efforcent de dégager les décombres devant l’hôpital à Kiev, partiellement détruit la veille par un bombardement russe. Le président Volodimir Zelensky a rapporté que 40 missiles russes ont frappé plusieurs villes ukrainiennes le lundi (8), causant la mort de 38 personnes et blessant 190 autres à travers le pays.

“Je remercie Dieu que les infirmières et le personnel aient pu nous mettre en sécurité avant que le missile ne frappe. Le bruit était terrible même dans l’abri anti-bombes. Le service de cardiologie où nous étions a été gravement endommagé”, a déclaré une mère à Stéphane Siohan de RFI, alors que son fils de 6 ans était avec elle.

Zelensky a écrit sur les réseaux sociaux : “Les opérations de sauvetage se poursuivent après l’attaque de missiles russes hier”. Il a ajouté que les patients de l’hôpital pour enfants ont été transférés vers d’autres établissements.

“Nous renforçons la défense de nos villes et de nos communautés contre le terrorisme russe. Nous prendrons les mesures nécessaires. Le monde est assez fort pour cela”, a-t-il déclaré.

Le président ukrainien a également appelé à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU après que 10 personnes ont été tuées dans sa ville natale de Kryvyi Rih lors des attaques.

Des sauveteurs continuent de fouiller les débris pour rechercher d’éventuels survivants. Près de 400 sauveteurs et des centaines de volontaires ont travaillé lundi pour dégager les décombres de l’hôpital d’Okhmatdyt, gravement endommagé.

Deux personnes, dont un médecin et un visiteur, ont été tuées dans l’attaque, et d’autres victimes pourraient être piégées sous les décombres, selon les autorités locales.

Le gouvernement ukrainien affirme qu’un missile de croisière russe Kh-101 a frappé l’hôpital pour enfants, tandis que la Russie soutient que l’impact a été causé par les systèmes de défense aérienne ukrainiens.

Moscou a répété que ses forces n’attaquent que des cibles militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *