Kemi Seba déchu de sa nationalité française

Stellio Gilles Robert Capo Chichi (son vrai nom), Kemi Seba a été déchu de la nationalité française. Le natif de Strasbourg a perdu la nationalité française à l’issue d’une procédure lancée à son encontre par le ministère français de l’Intérieur.

La France retire la nationalité à l’activiste Kemi Seba
Militant panafricaniste farouchement opposé à une recolonisation de l’Afrique, Kemi Seba, de son vrai nom Stellio Gilles Robert Capo Chichi, né à Strasbourg en France ne détient plus la nationalité française. Selon un décret publié au Journal Officiel français ce mardi 9 juillet, le militant Franco-béninois s’est vu notifier la perte de sa nationalité.

lire aussi Kemi Seba en visite stratégique au Burkina Faso

Si Paris lui reproche « une posture constante, résolument anti-française » qui « porte gravement atteinte aux intérêts français » en Afrique, le panafricaniste a provoqué la colère de l’Élysée en brûlant son passeport français en direct lors d’une conférence en banlieue parisienne le 16 mars dernier. Ce qui a sans doute conduit les autorités françaises à lui retirer définitivement la nationalité.

Ces dernières années, Kemi Seba s’est illustré par son discours viral contre la politique française en Afrique. Il est perçu comme un des artisans du départ en catastrophe de l’armée française du Mali, du Burkina Faso et du Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *