272923704 1638003053230955 5463762475808128831 n

Jay Z: son mentor affirme lui avoir donné l’arme ayant servi à tirer sur son frère

Invité à passer devant les caméras de VladTV, Jay-O, qui fut un temps le mentor de Jay-Z, est revenu sur cette histoire d’arme passée au rappeur afin qu’il mette un coup de pression à son frère. Mais rien ne s’est déroulé comme prévu.Ayant grandi aux côtés de Jay-Z dans le quartier de Marcy Houses, Jay-O est sans doute l’une des personnes ayant le plus connu la superstar dans ses jeunes années.

Régulièrement affublé du surnom d’« Originator », l’homme a évidemment de nombreuses histoires à raconter sur cette période passée. Interviewé par VladTV, il sera revenu sur un épisode en particulier, lors duquel Jay-Z aura tiré sur son frère, Eric Carter, alors accro aux drogues :

« Ouais, je ne me souviens pas de tout, mais il a tiré non pas pour lui infliger une blessure mortelle, mais plutôt… Pour être honnête, je ne pense pas qu’il ait voulu le toucher, il voulait juste faire peur au n****, genre : « Arrête tes conneries ».

Et l’arme m’appartenait. Il n’avait pas d’arme, donc il pouvait prendre la mienne et tirer sur son frère. C’était comme ça, à l’époque. » Jay-Z était âgé de 12 ans lorsqu’il aura appuyé sur la détente pour blesser son frère.Dans une interview accordée au Guardian en 2010, le rappeur aura admis être toujours hanté par des souvenirs d’enfance, et par cet épisode en particulier : « Je pensais que ma vie était ruinée. Je pensais que j’irais en prison pour toujours. »

Comme l’évoquera Jay-O face à VladTV, il pensait prêter son arme à Jay-Z pour afficher un signe de confiance, sans penser une seule seconde que Hov allait l’utiliser : « Je l’ai laissé emprunter l’arme. Je n’avais aucune idée de la raison […] Sur le morceau You Must Love Me, il dit qu’il a couru jusqu’à chez moi parce que quand on a une arme, peu importe qui on est, on devient nerveux. On est nerveux et on a besoin d’un endroit où aller, alors il s’est dit : « Je vais aller chez ce n**** et déposer cette merde au cas où. Alors il est venu, il l’a déposée et tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *