968582680bd8ad0bfdf2a8f07c1dd4ef

France : Une avocate et un détenu surpris en train de faire l’amour à la prison de la Santé

Lundi 3 janvier dans l’après-midi, un surveillant de la prison de la Santé (Paris) a signalé à son administration un incident dans un parloir. Il a, en effet, surpris une avocate en train de faire l’amour avec son client, détenu.

Un surveillant, intrigué par des mouvements suspects à travers la porte vitrée d’un parloir, a ouvert la porte. Un «rapport d’incident» a été effectué.Dans ce genre d’affaire, on peut refermer pudiquement la porte et passer à autre chose.

Mais pas dans une prison. Un surveillant de la Santé, à Paris, a effectué un « rapport d’incident » après avoir surpris une avocate et son client en plein ébat sexuel dans un parloir.

Comme le veut la procédure, l’administration pénitentiaire a fait un signalement au parquet et au barreau de Paris. L’affaire, pour le moins embarrassante, a eu lieu ce lundi après-midi.

Des sanctions sont envisageables pour les deux partenaires, même si leur relation proche constitue un élément de contexte à prendre en compte. Contactés par Le Figaro, le parquet (informé par la pénitentiaire) et le Conseil de l’ordre des avocats n’ont pas répondu sur le sujet. Un séjour de quelques jours en quartier disciplinaire est possible pour le détenu. Quant à l’avocate, si les poursuites judiciaires sont rarement entreprises dans ce genre de cas, elle pourrait théoriquement écoper d’une punition prononcée par l’ordre des avocats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *