Des rugbymen français arrêtés en Argentine accusés d’agression sexuelle

La police fédérale argentine a arrêté lundi (8) deux joueurs de l’équipe de France de rugby, Hugo Auradou et Oscar Jegou, à Buenos Aires, pour des allégations d’abus sexuels commis à Mendoza contre une femme, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police fédérale argentine de Mendoza. , Martin Ahumada.

“Il y a une commission de la province de Mendoza qui se rend à Buenos Aires pour les amener et procéder aux examens correspondants. Si les examens coïncident avec le témoignage de la victime, l’accusation correspondante sera portée”, a déclaré Ahumada.

L’équipe de France de rugby a battu l’Argentine 28 à 13 samedi, lors d’un match amical organisé à Mendoza (1 100 km à l’ouest de Buenos Aires). Aradou et Jegou ont participé au match.

Selon la presse locale, l’attaque présumée aurait eu lieu à l’hôtel Diplomático de Mendoza, où séjournaient les joueurs et le personnel d’entraîneur lors de la première séance d’entraînement contre les Pumas, comme est connue l’équipe nationale argentine.

Le procureur a demandé l’arrestation immédiate des suspects, qui se trouvent à Buenos Aires pour le reste de la tournée estivale de leur équipe. Les Bleus, emmenés par l’entraîneur Fabien Galthié, se déplacent mardi à Montevideo, où ils affronteront l’équipe uruguayenne.

Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Florian Grill, a déclaré : “Une enquête est en cours. Nous n’avons pas encore tous les détails car nous venons d’arriver à Buenos Aires avec Jean-Marc Lhermet” (vice-président de la FFR). ).

“Si les faits sont avérés, ils sont d’une gravité incroyable. Il faut penser à la jeune femme. C’est le contraire de tout ce qu’est le rugby, de tout ce que fait le rugby, de tout ce que le rugby construit (…) mais il faut laisser faire l’enquête, qui est nécessaire”, a-t-il ajouté.

“Si l’enquête confirme les faits allégués, ils constituent une atrocité indescriptible. Nous pensons à la victime”, a écrit la ministre française des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, sur le réseau social X.

Jegou a été suspendu en 2023 par l’Agence française antidopage (AFLD) après un contrôle positif à la cocaïne. L’athlète a affirmé avoir consommé cette substance lors d’une fête.

Racisme
Le scandale est survenu au lendemain de l’exclusion de Melvyn Jaminet de l’équipe de France à la suite de propos racistes dans une vidéo publiée dimanche et dont il disait avoir “honte”.

“Le premier Arabe que je rencontre dans la rue, je le frappe avec mon casque”, a déclaré Jaminet, 25 ans, qui a enregistré une courte vidéo non datée de lui-même, publiée sur Instagram puis supprimée.

La FFR a condamné dans les « termes les plus forts » les propos de Melvyn Jaminet, qui sont « totalement inacceptables et contraires aux valeurs fondamentales » du rugby.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *