CEDEAO : Guillaume Soro met en garde contre l’instauration d’un visa pour les ressortissants de l’AES

Ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro a mis en garde contre l’imposition d’un visa aux ressortissants des pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) au sein de l’espace CEDEAO.

Rumeurs d’imposition de visas à l’AES : Guillaume Soro prévient la CEDEAO

Depuis Niamey où il séjourne depuis son retour en Afrique, Guillaume Soro s’est prononcé sur les rumeurs faisant état d’une imposition de visas aux ressortissants de l’Alliance des Etats du Sahel.

lire aussi Voyages dans la CEDEAO : mauvaise nouvelle pour les peuples de l’AES

Pour l’ancien Chef président de l’Assemblée nationale ivoirienne, « instaurer un visa entre pays ouest-africains est contraire à l’esprit d’union, de fraternité et de solidarité prôné par les pères fondateurs l’organisation sous-régionale et de l’Union africaine ».

Par ailleurs, le leader de GPS assure que la décision de quitter la CEDEAO pour un autre bloc sous-régional est un choix souverain que les Chefs d’Etat de l’organisation ouest-africaine doivent respecter. Une sortie qui constitue un soutien pour le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *