277534984 1680456045652322 243784618013481774 n

BITCOIN : 100 MILLIONS DE DOLLARS POUR MINER TOUJOURS PLUS DE BTC

Puissance maximale – Greenidge Generation Holdings a annoncé dans un communiqué du 24 mars 2022, que l’entreprise a obtenu deux financements d’un montant total d’environ 108 millions de dollars qui seront utilisés pour « financer sa croissance en 2022 ».

La société est le propriétaire d’un centre de minage de cryptomonnaies dans le nord de New York et d’un nouveau site d’extraction de Bitcoin (BTC) en Caroline du Sud.

PLUS DE 100 MILLIONS DE DOLLARS POUR MINER TROIS FOIS PLUS DE BITCOIN

Ces fonds proviennent d’une part, d’un prêt d’environ 81,4 millions de dollars accordés par une société affiliée au NYIDG. Ce crédit est garanti par des équipements Bitmain ANTMINER S19 J Pro qui ont été livrés en 2022.Ce financement est composé d’autre part, d’un billet à ordre de 26,5 millions de dollars avec une société affiliée à B. Riley Financial, Inc. Il est garanti par les biens immobiliers de l’installation de Greenidge à Spartanburg, en Caroline du Sud.

Greenidge prévoit selon son PDG, Jeff Kirt, « de plus que tripler la capacité » de son centre de données, pour pouvoir délivrer une puissance de hachage pouvant atteindre 4,7 EH/s, « la grande majorité de l’expansion de la capacité étant concentrée en dehors du site initial de la société à New York ».

POURQUOI VOULOIR TOUJOURS MINER PLUS DE BITCOIN ?

Quelles sont les raisons qui auraient motivé Greenidge à surtout développer les capacités de son site implanté hors de New York ? L’Etat avait adopté en 2021 une loi qui empêche notamment le développement du parc de supercalculateurs des installations minières polluantes déjà en activité. Les dispositions légales allant dans ce sens sont une contrainte non négligeable pour les installations de minage basées à New York.

Face à cette rigidité réglementaire – nécessaire pour préserver la planète – Greenidge peut toujours se focaliser sur son installation à Spartanburg, en Caroline du Sud, pour assurer sa croissance. La puissance délivrée par le centre représente, trois mois après le début des opérations sur le site, « plus de 15 % du taux de hachage global de Greenidge ». Pour faire le plein de bitcoin, Greenidge se servira donc de ces 108 millions de dollars fraichement levés pour développer sa puissance de hachage. Les controverses autour de l’impact environnemental des activités de Greenidge, ne semblent pas empêcher ce dernier de poursuivre ses plans de développement pour 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *