images

Badra Ali Sangaré Le gardien Ivoirien perd son père après sa bourde face à la sierra Leone

La journée du dimanche 17 janvier 2022 restera sans doute à jamais graver dans la tête de Badra Ali Sangaré. Le gardien de but ivoirien est passé par tous les états lors de cette journée, certainement noire pour l’Éléphant de la Côte d’Ivoire. Convoqué pour la CAN 2022 et lancé dans la peau du gardien principal après la suspension de Sylvain Gbohouo, le joueur de 35 ans a vécu une folle mésaventure lors de la rencontre contre la Sierra Leone, comptant pour la deuxième journée du groupe F. 

Dans une rencontre, soldée par un nul (2-2), le sociétaire de JDR Stars est complètement passé à côté de son match avec une grosse boulette qui a coûté la victoire à son équipe. Pourtant irréprochable depuis le début du tournoi africain avec un sans-faute contre la Guinée Equatoriale (1-0) mercredi, lors de la première journée, le portier ivoirien a totalement déchanté face aux Leones Stars.

Lire aussi Match Côte d’Ivoire – Sierra Leone, Le coach Ivoirien décline toute responsabilité

En effet, alors qu’on jouait le temps additionnel de la rencontre et que les siens menaient 2-1 au score,  Badra Ali Sangaré a commis une grosse boulette qui a condamné la éléphants à partager les points avec l’équipe adverse. Alors qu’il voulait sauver un corner, l’Ivoirien s’est complètement troué, pas aidé par l’état catastrophique de la pelouse. Une mauvaise intervention qui a précipité l’égalisation de la Sierra Leone qui a arraché le 2-2.

Ali Badra Sangaré endeuillé

Et comme s’il fallait une dernière nouvelle pour remplir pleinement la coupe de Ali Badra Sangaré, le gardien de but ivoirien a appris le décès de son père. Le géniteur du gardien des Éléphants est décédé dans la nuit de dimanche 16 janvier 2022. C’est le joueur lui-même qui a annoncé la terrible nouvelle sur son compte Facebook ce lundi 17 janvier 2022 au matin.

« C’est avec une grande tristesse, que j’ai appris dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le décès de mon père… Dieu dans sa grande bonté, a bien voulu le rappeler auprès de lui… Malgré la douleur qu’occasionne cette énorme perte, je me battrai sur le terrain pour lui rendre hommage et lui faire plaisir depuis là-haut… La mort n’arrête pas l’amour, repose en paix papa »a-t-il posté ce matin sur sa page Facebook. « Je suis tombé hier soir, je me suis levé. Ce matin, c’est toi qui es tombé et tu ne pourras plus jamais te relever. Qu’Allah t’accepte à ses côtés« , a ajouté le joueur ivoirien qui ne disputera pas la dernière journée de ces phases de poule contre l’Algérie, jeudi prochain. Une folle mésaventure vraiment!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *