Stade de Yamoussoukro

15 pays sur 54 en Afrique ne possèdent pas… le moindre stade homologué par la CAF

Soucieuse de garantir le respect des exigences en matière de qualité des infrastructures footballistiques sur le « Continent-mère », la Confédération Africaine de Football (CAF) a publié ce vendredi 13 mai la liste des stades non-homologués, pays par pays, en vue des éliminatoires de la CAN 2023.

C’est le mal endémique du football africain ! Parmi les 54 pays membres de la Confédération Africaine, quinze ne disposent pas du moindre stade aux normes internationales sur leur territoire !

Plusieurs nations engagées dans les éliminatoires de la CAN 2023 ont ainsi été recalées par la CAF et seront contraintes de disputer leurs prochains duels « à domicile » dans un autre pays en vue des 1ère et 2e  journées qui auront lieu entre le 29 mai et le 13 juin 2022.

Le Burkina Faso de nouveau privée de matchs à domicile !

C’est notamment le cas du Burkina Faso, de la République Centrafricaine, du Niger, de la Gambie ou encore du Zimbabwe de l’Éthiopie et de l’Ouganda. La présence parmi cette liste fait vraiment tache pour le pays des Etalons, demi-finaliste de la dernière CAN et censé disposer de solides infrastructures.

Les partenaires de Bertrand Traoré seront ainsi contraints de recevoir le Cap-Vert le 3 juin prochain au Grand Stade de Marrakech, au Maroc, suite à l’indisponibilité prolongée du Stade du 4 Août de Ouagadougou.

Ci-après la liste des pays qui ne disposent pas de stades homologués en vue des éliminatoires de la CAN 2023:

1) Burkina Faso

2) République centrafricaine

3) Niger

4) Gambie

5) Zimbabwe

6) Éthiopie

7) Ouganda

8) Sierra Leone

9) Namibie

10) Kenya

11) Rwanda

12) Soudan du sud

13) Lesotho

14) Libéria

15) Eswatini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *